Tag Archives: Utile pour les voyageurs

Nos itinéraires 2008, 2011 & 2016

 

Pour un road-trip, l’itinéraire c’est un peu le sujet que l’on travaille le plus avant un voyage, mais qu’au final, on ne suivra pas. Cela permet d’optimiser la route mais aussi d’en connaitre un peu plus sur les régions traversées… mais ça enlève aussi pas mal de liberté !

Nos itinéraires de 2008, 2011 & 2016

Nos itinéraires de 2008, 2011 & 2016

 

– Cliquer ici pour agrandir la carte –

Voici les différents parcours au cours de nos derniers voyages. Le dernier est pour l’instant une ébauche qui sera je l’espère, modifiée et peaufinée tout au long de la route.

En jaune notre itinéraire Los Angeles -> San Francisco en autotour de 2008, environ 3500 km en 17 jours.

En bleu notre itinéraire Las Vegas -> Las Vegas (départ vers le nord) de 2011 en camping-car, environ 7 000 km en 46 jours (+ 6 nuits à l’hôtel). Toute la partie Idaho / Oregon / North California, n’était par exemple pas du tout prévue sur notre itinéraire au départ.

En rouge (et également ci-dessous) notre itinéraire San Francisco -> San Francisco  (départ vers le sud) de 2016 en camping-car, environ 5500 km en 25 jours (+ 2 nuits à l’hôtel)

Camping-car en France et aux USA : notre comparatif

Après près de deux mois passés en camping-car sur les routes de l’ouest Américain (bientôt trois) et plus de quatre ans que nous sillonons les routes de France et d’Europe avec le notre, nous commençons à devenir des experts des vacances en camping-car. Alors, camping-car en France ou recreational vehicle (RV) aux USA, quelles différences ?

Tout d’abord la taille ! Là où un camping-car Français fera en moyenne entre 6 et 7 mètres, un RV aura un format plus « américain » ; comptez plutôt entre 8 et 10 mêtres pour un modèle « large » (comme au Starbucks, large c’est petit, extra-large c’est moyen, XXL extra big c’est moyen+,…). Les campings et routes américaines étant à l’échelle, aucun problème pour circuler avec ces dimensions, vous aurez même l’impression de conduire une Twingo sur certaines routes… ça ne sera plus le cas à la caisse de la station essence par contre ! Les moteurs outre-atlantique ne consomment pas moins que chez nous et le diesel existe peu ou pas. L’essence est par contre un peu moins chère mais cela dépend également du taux de change à la période où vous voyagerez là- bas. Les routes sont également quasiment toutes gratuites avec aucun péage.

camping-car road trip ouest américain

Journal de Bord : Salt Lake City & Antelope Island


Quel étrange endroit que Salt Lake City : d’un coté une magnifique ville avec ses villas cossues, ses pelouses taillées à la serpette, ses batiments masqués par une cascade, son capitole, ses rivières qui coulent le long des trottoirs et ses sympathiques habitants toujours prêts à rendre service, à faire une photo ou a discuter,… de l’autre, cette irréelle impression d’être dans The Truman Show : un centre ville sans le moindre commerce, des habitants tirés à quatre épingles avec cravate de rigueur et prénom épinglé sur la veste, se baladant dans la rue le livre des Mormons sous le bras et toujours enclins à « discuter » de leur Temple ou de leur Religion,…
Un exemple pour expliquer ce double visage : La navette qui relie le camping au centre ville est gratuite et offerte par « l’Eglise de Jesus Christ des derniers jours », mais cette gratuité implique de faire un tour d’une demi heure du Square Temple avec un missionnaire. En bref une ville qui mérite d’être vue et où il doit faire bon vivre mais qui laisse une impression assez spéciale si on ne reste qu’autour du centre ville.
Utah Fair Trade

Utah Fair Trade

Cependant une petite soirée à la Utah State Fair (foire de l’Utah) nous a donné l’occasion de retrouver une Amérique plus « habituelle » ici à SLC : manèges, cochons, vente de cerceuils et de saunas, groupe de country et Corn-dog a volonté,… Milan a adoré les animaux et le toboggan géant et nous tout simplement l’ambiance Sooo American.

Antelope Island

Antelope Island

Notre périple a ensuite continué au nord de Salt Lake City, à l’Antelope Island State Park, une presqu’île au milieu du Great Salt Lake. C’est calme, la lumière est magnifique, on croise des milliers d’oiseaux en migration, des bisons (qui visitent le camping au couché du soleil), des biches, des lapins et on tombe en extase devant la vue du camping à…4$ la nuit.
Julie a pu tester la baignade dans le Grand Lac Salé et Milan a même pu y boire la tasse (« pas booonnn »). On a pris un grand bol d’air salé avant le départ pour nos deux jours de route direction Yellowstone N.P.

 

Bridger Bay campground

La camping de Bridger Bay à Antelope Island

Journal de Bord : Bryce Canyon N.P.

Nous venons de passer deux nuits dans un camping à deux pas du Rim trail qui donne sur le cirque de Bryce Canyon. Le North Campground est un camping dit primitif, sans eau, ni électricité, situé dans une forêt de pins donc bien paisible. On va chercher du bois et des pommes de pins pour le barbecue, accompagné par des chiens de prairies et des pic-verts. La température y est très douce la journée mais elle est tombée à 4°c la première nuit, on a donc fini tous les trois dans le même lit.

 

On a également pu admirer les superbes points de vues de Fairyland, Sunrise et Sunset point et se faire une petite rando dans les hoodoos : Le combo Navajo loop trail et Queen’s Garden trail. Beaucoup de descentes … et de montées, donc le sac de 15kg a pesé lourd pour Pedro. Mais bon ça valait le coup et on a pu de nouveaux compter les chiens de prairies avec Milan.

 

Pedro & Milan à l’assaut des « hoodoos »

 

Nous avions très envie de revoir Bryce qui avait vraiment été notre coup de coeur lors de notre premier voyage, l’émotion est toujours aussi intense devant ces paysages féeriques.

Le « cirque » de Bryce Canyon
Pour la suite du voyage nous avons décidé de ne pas refaire d’autres étapes en commun avec notre voyage de 2008 et pensons partir vers l’ouest (Oregon) après notre passage à Yellowstone la semaine prochaine. De plus faire de la route avec le camping-car est plus chaotique que nous le pensions, notamment pour Milan qui a du mal à dormir vue le niveau sonore du camion lorsque nous roulons. Nous allons devoir nous restreindre à de plus courtes étapes (maximum 5h) si on veut qu’il tienne la distance et ne soit pas trop dégoûté de la route. Bref des mois à préparer un parcours que nous allons chambouler tous les jours, ceux qui nous connaissent ne s’en étonneront pas…

Journal de Bord : Zion N.P.

Voilà trois jours que nous campons à Springdale au FerberRresort de Zion NP. C’est un camping bien sympa situé au bord de la Virgin River avec une petite piscine et une vue imprenable sur les montagnes rouges du parc qui entourent le site. 
Springdale est accessible via un shuttle (bus) gratuit puisque Zion est inaccessible aux voitures et on peut flâner dans les boutiques de sports et d’arts et faire quelques courses sans avoir à déplacer RV. C’est assez marrant de voir le mélange des genres, de la famille d’américain qui reste au camping toute la journée à faire des barbecues jusqu’au gars qui est pas là pour rigoler (camelback, barre de céréales et c’est partie pour 12h de grimpette). De notre côté on a pas mal flâné, fatigue du plus petit membre de l’équipe oblige, mais on s’est fait également une super rando : « Emerald pools trail ».

Au départ de Zion Lodge, on déambule au bord de la Virgin River entouré de pins et de petits écureuils, puis on arrive à la lower pool : cascade, jardins suspendus et brumisateurs géants. En grimpant un peu plus on atteint la middle pool puis la upper pool assez impressionnante avec ses falaises abruptes et ce bruit de ruissellement constant. Bien bien agréable tout ça et toujours avec la classe américaine : Rangers souriants, Shuttle gratuits qui vous posent devant les départs des trails, et la fameuse blague du sac à dos de Milan qu’on a déjà entendu une dizaine de fois « Could you carry me like this ? » Bref, notre entrée en matière dans les parcs nationaux nous donne très envie de découvrir la suite. Départ demain pour Bryce Canyon via Cedar City et la Dixie Forest.

Coyote Buttes North :The Wave

The Wave, situé dans la zone de Coyote Buttes North, se trouve dans le Vermillion Cliffs National Monument pas très loin de Page.

Les photos parlent d’elles même, mais cet endroit magnifique est aussi très fragile, ce qui en fait un lieu quasi inaccessible.
En effet, si nous voulons avoir une chance de faire partie des 20 personnes par jour qui peuvent accéder à cette zone il faut participer à une loterie en ligne 4 mois à l’avance (10 élus) ou venir la veille participer à la loterie sur place (10 autres élus).
Notre inscription a bien été prise en compte, reste à savoir si nous serons sélectionnés car il y a déjà une centaine de personnes positionnées sur les même jours que nous.

Pour info, il faut s’acquitter d’une redevance de 5$ pour pouvoir participer à la loterie et de 7$ par personne pour la visite. Allez on croise les doigts, réponse le 1er juillet!

Pour vous inscrire à

Moab dans Geo

Un article très intéressant sur « les trois vies » de la ville de MOAB (Utah) dans le numéro 346 (Décembre 2007) du magazine GEO :

« Maob, l’incroyable saga d’une ville du Far West« 


Excel + Pedro = Coeur

J’aime faire de l’Excel et Excel me le rend bien !

En temps normal on est pas du genre à partir sans avoir bien tout préparé, mais quand on se décide un an à l’avance ça me laisse beaucoup trop de temps pour tout organiser sous Excel : Budget, Itinéraire, Visites, Road book, levé du soleil, températures, nombre de kilomètres,…………

Le budget

 

L’Itinéraire

 

Le Roadbook

 

Les distances

En dehors de la blague, si certains sont intéressés pour que je leur transmette les fichiers pour un futur voyage ça sera avec plaisir !

L’application Fotopedia National Parks

Tous les deux heureux possesseurs d’Iphone, il est certain que celui ci va nous accompagner en voyage, quitte à démolir un peu notre forfait.
Voici enfin une bonne excuse pour nous en servir aux USA : l’application Fotopedia National Parks. Une application qui contient 3000 magnifiques photos et permet à l’utilisateur de partir en randonnées virtuelles à travers les 58 Parcs Nationaux des États Unis dont ceux de Yosemite, Yellowstone et le Grand Canyon.
Le petit plus geek : le Shuffle – Secouez votre appareil pour voyager au hasard à travers les Parcs Nationaux.
 L’application est gratuite pour le moment mais elle coute 4.99$ normalement, et est également disponible pour Ipad.
Voici une petite vidéo de présentation de l’appli :

Moi je pense surtout m’en servir en France, un jour de pluie comme aujourd’hui, histoire de me mettre un peu de baume au coeur et me dire que dans moins de 6 mois on y sera!

Voici pour le plaisir, quelques captures d’écrans

Le formulaire ESTA

Le formulaire ESTA est une formalité indispensable pour pouvoir rentrer au Etats-Unis, elle est également payante : 14$ par personne.

Ouf!

Pour moi c’est bon, reste à savoir si le reste de la tribu va pouvoir suivre, mais j’avoue qu’on transpire un peu devant les questions sur les maladies mentales, transmissibles ou autres rapts d’enfants.

Step #2 – La réservation des billets d’avions

Nous avons découvert par le biais du forum roadtrippin, un moteur de recherche de billet d’avion très pratique : multi-date, multi- voyagiste, multi-vols, multi-aeroports… et qui garde en mémoire nos recherches !
Partirou.com, nous permet de comparer les prix de vols en partance de Lyon ou de Genève et surtout de vérifier à quelles dates le prix est le plus avantageux parce que quand on prend deux mois de vacances on est pas à deux jours près.

Toutes les comparaisons faites, les billets sont réservés !!!! Le départ est fixé de Genève le 29 août 2011 à 12h et retour le 20 octobre 2011 à 20h10 avec une escale dans les deux sens à London Heathrow ; le tout pour la « modique » somme de 2000€ pour deux adultes et un enfant de plus de deux ans.

Camping ou pas camping?

Alors aujourd’hui la question du dimanche serait plutôt la question du lundi férié où il fait nuit à 17h et où on penserait bien à autre chose !

Alors rien de mieux pour se changer les idées que de penser aux réveils en plein milieu des National Parks Américain.

Cette question donc : Camping ou pas camping avec un RV ?

Camping :
C’est très cher, il faut compter environ 15 à 35$ pour un emplacement suivant la situation du camping.
Par contre, si l’on choisit bien, on peut trouver un camping avec piscine, hook-up (branchements eau-électricité), barbecue, table et emplacement ombragé et herbeux. L’inconvénient majeur est donc le prix et qu’il faille réserver à l’avance dans certains coins, surtout l’été.

Pas camping:
On peut trouver des terrains où passer la nuit en RV pour moins de 10$, même s’il faut s’attendre en général à un parking ensoleillé on peut également avoir de très bonnes surprises.

Par contre il est interdit de passer la nuit n’importe où notamment au bord de la route : vous devez impérativement être sur un terrain autorisé. Il est toutefois parfois possible de passer la nuit sur le parking de certaines grandes surfaces. Vous pouvez consulter la base de données Roadtrippin pour trouver facilement un terrain.

Conclusion: Le camping tous les soirs pour nous, gratuit ou payant mais « SAFE ».

C’est nos mamans qui vont être rassurées !

Step #1 – La location du camping-car

Roulements de tambour… Nous avons enfin trouvé THE devis. Celui qui rassemble toutes nos exigences et rentre dans notre budget pour la location de notre camping-car !

Alors voici notre dernier devis  :

Date Départ : vendredi 2 septembre 2011
Date Retour : mardi 18 octobre 2011
Départ : LAS VEGAS
Retour : LAS VEGAS
Adultes : 2
Enfants : 1

Location d’un camping-car C25
46 Jours en RV – Kilométrage Illimité
1 Kit véhicule préparation, chemicals, batterie de cuisine
2 Kit personnel (Sac de couchage-Serviette-Oreiller)

TOTAL en € TTC 4 380,00 €

4380€ pour presque deux mois de locationcela fait beaucoup et en même temps assez peu par rapport aux autres devis que nous avons pu avoir et même par rapport aux premiers devis que nous a envoyé le mandataire. De plus le taux du dollar assez avantageux pour le moment (environ 1€ = $1,4)nous permet de faire une assez bonne affaire !

Le Budget

L’Américain ça se mouche pas du coude et un voyage de deux mois aux Etats-Unis et ben au final ça coute un gros bras avec l’épaule !
Déjà le vol, payant pour un enfant à partir de 2 ans (pas de chance Milan aura 26 mois en Septembre 2011) plus deux grands adultes -> 2500 € avant même d’avoir mis un pied sur le sol Américain !
Ensuite le R.V., pour une location pour 2 mois, hors essence, il faut compter entre 5000€ et 6000€.
Ajoutez à ça 8000km d’essence, 2 mois de nourriture, les nombreux extras sur la route (Casino, Outlets, Souvenirs,…) et vous arrivez très rapidement à un budget oscillant entre 10 000 et 12 000 € pour deux mois.
La seule chose qui joue entre notre faveur et ça sera bien l’unique et dernière fois : la Bourse ! Selon le cours du dollars (entre 1 et 1.50 pour 1€, 1€ = $1,27 aujourd’hui) notre voyage peut nous couter presque 30% de moins selon la période !

L’Américain ça se mouche pas du coude quand même !

Qu’est-ce-qu’un Autotour ?

Qu’est-ce-qu’un autotour, ou comment voyager efficacement aux Etats-Unis

Un autotour est comme son nom l’indique un tour… en auto ! Plus sérieusement, en général la réservation d’un autotour comprend un circuit des principaux endroits à voir, la réservation des hôtels tout au long de la route, la location d’une voiture et les cartes routières. Normalement vous n’avez à vous soucier de rien, tout est reservé, les hôtels sont atteignables dans la journée et positionnés près des lieux de visites. Les agences proposent également plusieurs niveaux de confort dans ces circuits, que ce soit dans le choix de la voiture ou dans la qualité des hôtels.

Les voitures proposées aux Etats-Unis sont en général tout confort et plutôt imposantes. Elles possèdent la climatisation, le régulateur de vitesse mais ont en général des boites automatiques (ce qui est plutôt agréable à conduire d’ailleurs). Voici une photo de notre bolide taille Eco.

Un PT Cruiser selon Pedro mais en vrai une Chevrolet 🙂

Voici notre avis sur l’autotour pour notre voyage de noce.

Les avantages de l’autotour :
– C’est le vacances clefs en main donc aussi rassurantes qu’un circuit organisé : Tout est payé d’avance donc pas de surprise niveau budgétaire.
– Une liberté de rythme : Même si l’itinéraire est fixe, vous pouvez tout à fait prendre plus de temps sur une visite et zapper certaines autres.
– Tout est optimisé et vos chambres déjà reservées, donc pas de temps perdu pour trouver un motel de dernière minute.


Les inconvenients de l’autotour :
– Pas de surprise ! Pas de changement d’hôtels, ni de changements d’itinéraire. Pas facile pour les pesudo-aventuriers que nous sommes. D’ailleurs pour notre premier autotour nous avions sauté une étape pour passer une nuit de rêve au Bellaggio 😉
– Le changement d’hôtel chaque jour peut être assez fatigant notamment les bagages à ranger et ressortir chaque jour.
– Nous avons eu une seule fois un hôtel avec lits séparés et avec chambre borgne. Là évidemment si nous n’avions pas reservés nous serions repartis aussitôt.
Nos conseils de reservation : Nous étions parties avec la Fnac Voyage pour cet autotour mais sans prendre le temps de comparer. L’idéal serait de faire un rdv en agence et d’essayer de faire les reservations pas vous même, ce qui n’est pas forcement pour un premier voyage dans le pays ou si vous ne parlez pas la langue. Pas sûr que vous soyez gagnants sur le prix mais le mix sera peut être plus cohérent avec vos attentes (un super hôtel à Las vegas et un plus bas de gamme au grand Canyon par exemple).