Road-trip avec un enfant… ou deux !

Avant notre deuxième voyage en 2011 nous avions rédigé un article sur notre organisation pour gérer un voyage avec un enfant de deux ans. Debriefing de ce premier road-trip avec un enfant :

L’avion :

En tant que famille, vous pouvez reserver les sièges en priorité (normalement 24h avant l’heure de décollage, à vérifier selon les compagnies aériennes). Je vous conseille de le faire dès que possible et de reserver les sièges les plus à l’avant de votre couloir (juste derrière les cuisines) qui sont beaucoup plus spacieux.
Privilegiez également les vols de nuit, cela permettra à votre enfant d’avoir quelques heures de sommeil consecutives. Notre « grand » vol partait à 17h de Londres, juste le temps de manger et dodo jusqu’à Las Vegas pour notre petit. Il est en revanche interdit de le faire dormir par terre, même si la place devant votre siège le permettrait.

avion_enfant

Pour son confort sur un vol économique vous n’aurez rien de plus qu’une couverture et une boite de crayons pour votre petit bout. Prevoyez bien un petit coussin, son doudou et sa peluche.  Voir même un peu d’homéopathie relaxante. En gros tout ce qui peut permettre à votre enfant de dormir quelques heures (et vous et vos voisins de vol aussi par la même) est indispensable. Un casque pour écouter sa musique préférée, un magazine, voir même une tablette, le saint-graal des parents débordés :-). Enfin une petite sucette pour déboucher les oreilles pendant le décollage et l’atterissage peut toujours servir !

Le décalage horaire :
Alors là c’est un peu relatif à chaque enfant. Certains se recaleront en quelques jours et d’autres en une semaine. Pour nous il a bien fallu 10 jours pour être parfaitement recalés. Et oui les premiers temps les nuits durent le temps d’une sieste donc pas évident d’assurer la journée après ça. De plus votre enfant risque d’avoir une sacrée dalle vers 3h du matin et donc plus du tout l’envie de dormir. L’idéal pour un passage à la nouvelle heure en douceur c’est de prendre le soleil dès le matin. Pas facile quand on atterit à Las Vegas, que la température extérieure est de 35°C et que toutes les lumières sont artificielles. Avant de prendre votre camping-car vous serez obligé de passer une nuit minimum à l’hôtel (c’est la loi) donc autant en profiter pour une escapade dans la ville du péché. Cependant, au plus vite vous commencerez la route avec votre camping-car et au plus vite vous et votre enfant serez recalé. Nous avions reservé 4 nuits à l’hôtel en 2011, beaucoup trop long, grosse erreur que nous ne referrons pas l’année prochaine !

lasvegas_enfant

Le camping car, sa nouvelle maison :
Tout d’abord une longue visite d’explications s’impose. L’enfant doit percevoir où est son univers et surtout quels sont les dangers dans le camping-car (pas grand chose finalement sauf pour votre caution qui risque de trembler à chaque ouverture de placard). Il est important de choisir un camping-car où son lit sera fixe et où il pourra se reposer, jouer facilement. Son autre univers va être le siège-auto. Assurez-vous que sa vision sur l’exterieur est agréable et n’est pas dérangée par les courants d’air ou un soleil un peu trop présent. Pour notre premier voyage nous avions installé notre enfant devant sur le siège passager pendant les périodes hors sieste et plutôt derrière, à la dinette, pour les périodes de sieste. Bien sur toutes ces précautions peuvent sembler exagérées mais en même temps si l’enfant est bien tout le monde est plus cool.

campingcar_enfant

Les randonnées : 

En sac à dos pour les randos, en poussette canne pour les visites, aucun problème particulier. Il est à noter qu’en plus de nos valises et bagages à mains nous avons emmené gratuitement, une poussette canne, un siège auto et un sac à dos de rando pour transporter le bébé (à vérifier également si cela est possible avec votre compagnie aérienne)

brycecanyon_enfantzion_enfant

La nourriture :

Aucun problème de ce coté là, aux Etats-Unis en tout cas. Contrairement à ce qu’on pourrait penser depuis la France, on trouve absolument tout au supermarché aux Etats-Unis, encore plus en Californie qui produit des tas de fruits et de légumes. Vous n’aurez aucun problème pour faire manger correctement votre enfant et lui faire découvrir de nouvelles saveurs… bon en ce qui nous concerne les nouvelles saveurs, pour nous c’étaient des gouters aux sandwichs aux bonbons aux fruits et des corndogs, mais bon c’est les vacances !

junkfood_enfant Le Fameux Clam Chowder

Notre pochain road-trip sera avec un enfant de 3ans et un de 7, ce sera surement l’occasion d’un nouvel article à notre retour.

One Response to Road-trip avec un enfant… ou deux !

  1. rx doctor 24h dit :

    Nous avons beaucoup aime Oslo , la presqu’ile de Bygdoy avec le musee des bateaux Viking, l’Opera ou l’on peut grimper sur le toit, le parc Vigeland avec ses statuts et une superbe aire de jeux pour les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *