Journal de Bord : Yellowstone N.P.

Yellow stone Artist point
Difficile de résumer presque 4 jours à Yellowstone en quelques lignes : des paysages magnifiques, des cascades, des torrents, des forêts immenses, des arbres pétrifiés, des centaines de bisons, des loups, des élans, des geysers et des fumerolles tous les 5 km, sur un territoire grand comme la Corse (oui oui !). Autant dire qu’on en prend plein les yeux, même pendant les longues heures de conduite tant la diversité de ce parc nous a bluffé. La partie Ouest du parc est recouverte de geysers, bassins colorés et fumants à l’odeur de souffre, mares de boue en ébullition,… ; à l’Est se trouve le canyon et ses cascades ainsi que de grandes vallées abritant la très dense et très sauvage faune locale. Nous aurons pas eu (pas pris) le temps d’aller voir Mammoth Spring ainsi que les alentours du lac de Yellowstone mais bon il faut bien en laisser pour la prochaine fois.

 

 

Chaque point de vue dispose d’un aménagement avec des passerelles en bois de 2 km maximum qui serpentent entre les divers sites géologiques, ce qui est bien pratique quand on voyage avec un enfant en bas âge. Petit bémol cependant (qui fera plaisir à Raphy) concernant ces aménagements « grand public » excessifs : on comprend que le Old Faithful qui crache toutes les heures depuis la nuit des temps et drainent des millions de visiteurs tous les ans, soit aménagé pour être visible de tous ; on comprend moins que la seule route du parc suive tous les sites géologiques sans exception et on est un peu outré par les personnes ne prenant même pas toujours la peine de descendre de leur bus pour faire une photo. Peut-être que laisser un ou deux sites pour les visiteurs prêts à marcher quelques heures dans la forêt pour les découvrir n’aurait pas été un luxe. Il faut tout même noter qu’avec la taille du Yellowstone N.P., même si les quelques kilomètres de routes sont très visités, il reste des centaines de kilomètres de chemins à explorer à pieds très loin des bus et très proches des ours… donc sans petit.
De notre côté cela nous a permis de profiter à fond de ces trois jours sans avoir à faire des heures de marche avec Milan sur le dos. En plus, fait rare depuis le début du voyage, il semblerait que cela ait intéressé Milan, il nous parle des « trous qui puent », des geysers et des cascades depuis 3 jours.
Petite anecdote, devant les premières fumerolles aperçues à notre arrivée (voir photo ci-dessus) :
Nous : « Regarde Milan la fumée là-bas, c’est beau hein ?« 
Milan, regardant le sable par terre :  « l’ai où ma pelle ?« 
Nos gros coups de coeurs :
– La première nuit avec pleine lune et hurlements d’une meute de loups, même dans le RV on ne fait pas les malins.
– La vallée de Hayden et ces centaines de bisons et même un coyote (ou un jeune loup) surpris en train de chasser.
– Artist Point et la magnifique vue sur Lower Falls et le Canyon de Yellowstone.
– La route en général qui suit de très belles rivières sinueuses avec pêcheurs à la mouche en bonus.

 

Les photos c’est par là.

 

One Response to Journal de Bord : Yellowstone N.P.

  1. Anonyme dit :

    bon, ça a l'air de bien se passer tout ça! continuez bien (ça fait un mois déjà, c'est ça?).
    Et merci Pedro pour le "pas eu pas pris"!… j'aurais aimé le faire celui là!… Allez grosses bises yeaaaah
    Kiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *