Journal de bord : Meteor Crater

DSC_0963

Nous continuons notre route vers l’est et dans la chaleur, direction Meteor Crater, au milieu du… du rien du tout de l’Arizona. Une ligne droite de 100km avec rien à voir dans toutes les directions ! Nice !

Comme nous l’avions lu ça et là, Meteor Crater est une entreprise bien rôdée avec passage obligatoire par le magasin de cailloux et de souvenirs et même un Subway inta-muros. On passe également par un petit musée pas mal fait qui explique notamment la difficulté du découvreur à faire valider, en 1903, ce cratère comme venant d’un astéroide et non d’un volcan. Quelques animations nous permettent de choisir le type de comète, la vitesse et l’angle et de la faire péter sur la terre… glaçant et rigolo à la fois ! Sachez qu’une meteorite de 200km de diamètre détruit la terre, vous pourrez dire que vous l’avez lu ici en premier quand ça arrivera !

Meteor Crater a été formé il y a 50000 ans par une météorite composée de fer et de nickel de 50 m de diamètre. Cela a provoqué un cratère de 1,4 km de diamètre et 200 m de profondeur. Malgré l’usine à sous familiale qui est derrière, on ne peut qu’être subjugué fasse à cet énorme cratère qui nous fait bien ressentir à que point nous sommes tous petits !

Le cratère a également servi de terrain d’entrainement à la Nasa pour les missions Apollo. On peut encore apercevoir une capsule de retour sur terre exposée à coté.

Meteor crater capsule nasa

Et pour la petite blague, nous aussi on est reparti avec notre petit souvenir !

(Comptez environ 45$ à 4 pour l’entrée, ce qui est très cher quand on sait que le pass annuel des parcs américains : America is Beautiful coûte 80$).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *