Journal de Bord : de San Francisco à San Luis Obispo, la Highway 1

DSC_0192

Après avoir récupéré notre camping-car vendredi midi, nous arrivons, sans course, avec pour seules réserves nos restes du vol (oui encore !), au KOA de Santa Cruz. C’est le début du week-end, les familles sont déjà installées autour du feu de camp, des enfants s’entrainent au baseball dans un coin du camping et les barbecues sont déjà en route. Le pudding de British Airways goût sopalin nous semble bien triste. Le restaurant du camping propose des plats entre 40 & 60$, il ne nous reste que le général store qui ne propose que du vegan, végétarien, gluten free, bio,… 7$ le paquet de pain de mie. On terminera à faire un apéro biobiograingrain Houmous, Half Moon Bay amber ale, pain, noodles bio-vegan à 50$ ! Mais ON Y EST, et le camping-car est on ne peut plus confortable ! Les enfants font leur première rencontre avec les autochtones le lendemain matin au playgound du camping, Milan dit hello, bye et thanks, aux Américains, Hugo leur jette du sable dans les yeux, on s’intègre à notre façon !

Nous repartons le lendemain pour Marina Dunes à 1 h de route le long de la Highway 1. Nous découvrons déjà de superbes paysages et une végétation luxuriante : eucalyptus, pin, cactus, palmiers et des champs de fraises, artichauts, et autres fruits et légumes tout au long de la route. Nous nous arrêtons faire le plein de fresh food dans une « ferme » qui vend à peu près tout ce qui existe en matière de fruits et légumes à des prix défiants toute concurrence (0,99c les 4 avocats !)

A Marina Dunes State Park nous arrivons cette fois avec le plein de courses, tout devrait bien se passer. Un petit trail nous emmène directement du camping sur la côte par un petit chemin dans les dunes, du haut on voit jusqu’à Pacific Grove. Et, alors que nous qui venions de renoncer à la croisière « safari »  en haute mer de 3 h avec les petits, nous voyons apparaitre un premier jet au loin, puis 2, puis 10,… Un groupe de baleines passe à quelques centaines de mètres de la plage. Du haut de notre dune nous voyons distinctement leurs jets et leurs dos quand elles remontent. Ce sont des humpback whales ou baleines à bosses qui empreintent cette route pour remonter vers le nord. Nous sommes comblés de voir des baleines depuis la plage, difficile de faire un plus beau démarrage pour ce voyage ! Nous passons la soirée au camping avec feu de camp et burgers au barbecue.

DSC_0104

Dimanche, il pleut pas mal même s’il fait toujours aussi doux. Direction Monterey et le quartier de Cannery Row, anciennes sardineries réhabilitées en commerces et très animé. Les plages, presque au centre de Monterey, sont fermées car c’est la période de reproduction des phoques et, mamans et petits se reposent sur les plages. Les enfants (les notres) sont ravis.

Puis nous nous engageons sur la Highway 1, en passant par Big Sur, pour rejoindre notre camping. Les points de vues les plus impressionnants s’enchainent, chaque virage est un enchantement. Cette route est définitivement incontournable : sauvage, préservée, surprenante.

Arrivée à Kirk Creek Campgrcound dans la soirée. Un camping primitif, à 10 mètres du Pacifique, où les lapins et les écureuils se promènent tranquillement. Encore quelques souffles de baleines repérés au large et des loutres qui prennent leur repas au pied de la falaise sur laquelle nous dormons. La faune est vraiment impressionnante dans ce coin de la Californie : loutres, baleines, phoques, oiseaux de toutes sortes, écureuils et même un colibri en train de butiner dans les fleurs sur le parking du supermarché !

DSC_0167

Ce soir nous testons la viande végétale : belle surprise, c’est tout à fait mangeable et ressemble à s’y méprendre à de la vraie !

Petit trail matinale depuis le camping jusqu’au Pacifique et nous prenons la route en milieu de journée pour San Luis Obispo pour terminer notre dernière portion de Highway 1 avec une hâlte à San Simeon pour observer les lions de mers.

Le Jet Lag est différent pour chacun, personne n’est calé sur les même horaires, Milan s’endort systématiquement à 18h et se réveille de très mauvaise humeur pour le repas, Hugo se lève à  4h du matin pour déjeuner, Pedro a son coup de barre à 11h30 tous les jours, et Julie son coup de baton de 17h, pas simple !
Par contre les enfants ont tout de suite adopté le RV. Même s’ils sont déjà habitués aux vacances de ce genre, le confort +++ de ce RV est vraiment super agréable.

2 Responses to Journal de Bord : de San Francisco à San Luis Obispo, la Highway 1

  1. Artmaniak dit :

    Ces premieres photos donnent envie !

    Anouk est deja fan des elephants de mer, on a deja regardé plus de 15 fois votre mini vidéo pour le coucher 😉

    • Julie dit :

      Hugo a trouvé que ça ressemblait à des limaces ! Pedro en a filmé une qui se roule dans le sable à 1m de nous. On lui montrera ça à notre retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *