Camping-car en France et aux USA : notre comparatif

Après près de deux mois passés en camping-car sur les routes de l’ouest Américain (bientôt trois) et plus de quatre ans que nous sillonons les routes de France et d’Europe avec le notre, nous commençons à devenir des experts des vacances en camping-car. Alors, camping-car en France ou recreational vehicle (RV) aux USA, quelles différences ?

Tout d’abord la taille ! Là où un camping-car Français fera en moyenne entre 6 et 7 mètres, un RV aura un format plus « américain » ; comptez plutôt entre 8 et 10 mêtres pour un modèle « large » (comme au Starbucks, large c’est petit, extra-large c’est moyen, XXL extra big c’est moyen+,…). Les campings et routes américaines étant à l’échelle, aucun problème pour circuler avec ces dimensions, vous aurez même l’impression de conduire une Twingo sur certaines routes… ça ne sera plus le cas à la caisse de la station essence par contre ! Les moteurs outre-atlantique ne consomment pas moins que chez nous et le diesel existe peu ou pas. L’essence est par contre un peu moins chère mais cela dépend également du taux de change à la période où vous voyagerez là- bas. Les routes sont également quasiment toutes gratuites avec aucun péage.

camping-car road trip ouest américain

Au niveau des équipements les principales différences se situent au niveau des alimentations et évacuations de l’eau et des déchets dans les campings. L’alimentation en eau fonctionne avec un reservoir comme sur un camping-car classique mais une fois au camping, chaque emplacement est équipé d’un robinet dont le tuyau se branche directement sur le RV permettant de ne plus utiliser l’eau stockée et d’avoir l’eau courante. En général le camping-car « français » est adapté aux campings de chez nous et n’est équipé que de réservoirs à remplir.

De la même façon, chaque emplacement est équipé d’une petite bouche d’égout permettant de relier le sewer (tuyau d’évacuation des eaux grises et noires), ce qui permet de ne pas avoir à vider la caissette tous les 2 jours comme chez nous mais d’avoir de vraies toilettes en camping. Ce qui n’empèche pas, à moins d’être très précis et méticuleux dans le placement du tuyau d’avoir les mêmes désagréables surprises qu’avec une caissette (voir cet article) !

La plupart des RV sont équipés d’un groupe électrogène permettant de faire fonctionner les équipements 220V à l’arrêt et sans être relié au secteur… Heureusement car les équipements sont plus énergivores que ceux que l’on trouve en France : micro-ondes, four, grill, cafetière électrique, chauffage électrique,… Ce n’est pas forcement les équipements que l’on trouve dans un camping-car en France (le chauffage fonctionne souvent au diesel chez nous, cafetière Italienne, pas de four,…)

Le camping-car US est équipé d’une importante réserve de gaz avec une jauge, à faire remplir dans les stations services ou dans les campings par un professionnel, pas de bouteilles à changer toutes les trois semaines et surtout pas de surprise quand la bouteille se termine au milieu du réchauffage du cassoulet (non, par contre vous ne trouverez pas de cassoulet au Wallmart) !

Les campings également sont en général très bien équipés notamment les KOA Campground, l’équivalent de nos Yelloh Village mais en moins cher. Indispensable là-bas car le camping sauvage est strictement interdit et les campings « primitifs » ne se trouvent souvent que dans les parcs nationaux. L’equipement « luxe » des camping-cars et camping est facilement explicable par le nombre croissant de retraités américains vivant une grande partie de l’année dans leur engin à 4 roues…6 roues… peut-être 12 ! Nous avons régulièrement croisé un gros bus (profilé) avec une remorque transportant un 4×4 tirant lui même un bateau !

Enfin, évidemment la boite de vitesse ! La plupart des camping-cars loués en France sont à boite manuelle, les RV Américains eux sont très souvent, pour ne pas dire toujours, avec une boite automatique. Très simple d’utilisation, il est très facile de s’habituer à ces boites de vitesses (l’inverse ne doit pas être vrai !). La seule difficulté que l’on puisse rencontrer est sur les routes de montagnes, la reprise en montée et le frein moteur en descente ne sont pas faciles à trouver et il faut adapter sa conduite sur ce genre de routes.

 

 

2 commentaires

  1. Bonjour,
    j’ai été aiguillé par une de vos connaissances sur votre blog qui m’a l’air rempli d’informations intéressantes. Je n’ai lu que cet article, mais je vais jeter un oeil attentif à vos précédents trajets 🙂

    Nous allons passer 2 grosses semaines sur les routes de l’Ouest en juillet, et l’option RV nous semblait le meilleur compromis.
    Cependant nous serons 5 adultes à caser dans un RV. Pensez-vous que l’on sera trop à l’étroit ? J’ai du mal à me représenter les différentes tailles américaines et je n’ai pas beaucoup d’expérience avec les camping-cars.

    L’autre option serait de louer des voitures et de dormir au motel sur la route, mais j’ai lu dans des commentaires que vous conseillez fortement de réserver à l’avance pour juillet. C’est bien ce que je craignais, et ce serait dommage d’ếtre contraint par les réservations et de ne pas pouvoir se laisser porter un peu au feeling 🙂

    En espérant pouvoir discuter un peu de tout ça avec vous,
    Gwendal

    1. Il existe toutes les tailles de RV et vous n’aurez aucun mal à trouver un modèle pour 5 adultes. Nous pouvions dormir à 6 dans le notre, peut-être un peu étroit pour y « vivre » à 4 par contre, mais il existe des modèles plus grands que le King C27-30 slide-out que nous avions l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *