Category Archives: USA2 : Le voyage de Noce

Nos itinéraires 2008, 2011 & 2016

 

Pour un road-trip, l’itinéraire c’est un peu le sujet que l’on travaille le plus avant un voyage, mais qu’au final, on ne suivra pas. Cela permet d’optimiser la route mais aussi d’en connaitre un peu plus sur les régions traversées… mais ça enlève aussi pas mal de liberté !

Nos itinéraires de 2008, 2011 & 2016

Nos itinéraires de 2008, 2011 & 2016

 

– Cliquer ici pour agrandir la carte –

Voici les différents parcours au cours de nos derniers voyages. Le dernier est pour l’instant une ébauche qui sera je l’espère, modifiée et peaufinée tout au long de la route.

En jaune notre itinéraire Los Angeles -> San Francisco en autotour de 2008, environ 3500 km en 17 jours.

En bleu notre itinéraire Las Vegas -> Las Vegas (départ vers le nord) de 2011 en camping-car, environ 7 000 km en 46 jours (+ 6 nuits à l’hôtel). Toute la partie Idaho / Oregon / North California, n’était par exemple pas du tout prévue sur notre itinéraire au départ.

En rouge (et également ci-dessous) notre itinéraire San Francisco -> San Francisco  (départ vers le sud) de 2016 en camping-car, environ 5500 km en 25 jours (+ 2 nuits à l’hôtel)

Trouver un billet d’avion pas cher pour les USA…

…ou, le mystère des algorithmes des compagnies aériennes !

Réserver un billet d’avion (pour les USA ou ailleurs) c’est simple, avoir un prix correct c’est faisable, mais comprendre comment est calculé le prix du billet, là mystère !

Voici donc quelques conseils pour trouver des billets d’avion à un prix acceptable :

  • Connaitre le tarif moyen de son billet :

Il est très important de connaitre la tarif moyen pour la période que vous recherchez car le jour où un tarif correct vous est proposé vous n’aurez que quelques heures pour prendre votre décision et dégainer votre carte bleue avant que les quelques places mises en vente ne s’envolent (vous l’avez ? Les places… s’envolent. Bon c’est pas grave). Le site Algofly propose un outil très bien fait pour connaitre le tarif moyen de votre vol pour une période donnée (voir capture ci-dessous).

Retour vers le futur

A un mois de notre départ, une petite vidéo de notre précédent voyage dans l’Ouest Americain en 2008 pour se redonner du courage :

Musiques
+ MIDNIGHT RIDER – The Allman Brothers Band (Idlewild South – 1970)
+ LONG NIGHTS – Eddie Vedder (Into The Wild – 2008)
+ RISE – Eddie Vedder (Into The Wild – 2008)
+ KEEP DRINKIN’ (You’re Still Ugly) – American Dog (Red, White, Black And Blue – 2003)

Qu’est-ce-qu’un Autotour ?

Qu’est-ce-qu’un autotour, ou comment voyager efficacement aux Etats-Unis

Un autotour est comme son nom l’indique un tour… en auto ! Plus sérieusement, en général la réservation d’un autotour comprend un circuit des principaux endroits à voir, la réservation des hôtels tout au long de la route, la location d’une voiture et les cartes routières. Normalement vous n’avez à vous soucier de rien, tout est reservé, les hôtels sont atteignables dans la journée et positionnés près des lieux de visites. Les agences proposent également plusieurs niveaux de confort dans ces circuits, que ce soit dans le choix de la voiture ou dans la qualité des hôtels.

Les voitures proposées aux Etats-Unis sont en général tout confort et plutôt imposantes. Elles possèdent la climatisation, le régulateur de vitesse mais ont en général des boites automatiques (ce qui est plutôt agréable à conduire d’ailleurs). Voici une photo de notre bolide taille Eco.

Un PT Cruiser selon Pedro mais en vrai une Chevrolet 🙂

Voici notre avis sur l’autotour pour notre voyage de noce.

Les avantages de l’autotour :
– C’est le vacances clefs en main donc aussi rassurantes qu’un circuit organisé : Tout est payé d’avance donc pas de surprise niveau budgétaire.
– Une liberté de rythme : Même si l’itinéraire est fixe, vous pouvez tout à fait prendre plus de temps sur une visite et zapper certaines autres.
– Tout est optimisé et vos chambres déjà reservées, donc pas de temps perdu pour trouver un motel de dernière minute.


Les inconvenients de l’autotour :
– Pas de surprise ! Pas de changement d’hôtels, ni de changements d’itinéraire. Pas facile pour les pesudo-aventuriers que nous sommes. D’ailleurs pour notre premier autotour nous avions sauté une étape pour passer une nuit de rêve au Bellaggio 😉
– Le changement d’hôtel chaque jour peut être assez fatigant notamment les bagages à ranger et ressortir chaque jour.
– Nous avons eu une seule fois un hôtel avec lits séparés et avec chambre borgne. Là évidemment si nous n’avions pas reservés nous serions repartis aussitôt.
Nos conseils de reservation : Nous étions parties avec la Fnac Voyage pour cet autotour mais sans prendre le temps de comparer. L’idéal serait de faire un rdv en agence et d’essayer de faire les reservations pas vous même, ce qui n’est pas forcement pour un premier voyage dans le pays ou si vous ne parlez pas la langue. Pas sûr que vous soyez gagnants sur le prix mais le mix sera peut être plus cohérent avec vos attentes (un super hôtel à Las vegas et un plus bas de gamme au grand Canyon par exemple).

La suite du projet : 4 ans plus tard…

Au départ une hésitation pour notre voyage de noce que nous voulions forcément reposant et romantique (nd Pedro : Oui oui, tout à fait, reposant & romantique…)
C’était sans compter le catalogue FNACVoyage et sa page dédiée aux Autotours sur la côte Ouest des États-Unis.

Il n’en fallait pas plus pour que nos envies de grands espaces ressurgissent. Nous voilà donc embarqués pour ce qui serait le plus beau voyage de notre vie :
15 jours en autotour à la conquête de l’Ouest.

Pour en savoir plus sur l’autotour c’est ici

 

 

L’origine du projet

Petit retour en Janvier 2004….

Quelques mois après notre rencontre, pour les besoins d’un exposé d’Anglais, nous élaborons notre premier projet de traversée des USA en bus et sacs à dos avec un itinéraire des plus optimisé et des plus détaillé : Chicago – Louisiane – Grand Canyon – Los Angeles (en empruntant la route 66 qui comme chacun le sait passe exactement par là).

Seulement 52 pleins d’essence pour réaliser ce trajet. Une aubaine !

Projet abandonné à la fin de l’année scolaire, et ce pour deux raisons :

– Réunir la somme de 20 000 € en étant étudiants n’était finalement pas si simple que ça !

– Notre niveau d’Anglais : Je cite notre exposé « Either if we are fluent in English (ndlr : ça me parait clair !), American languages may be a problem. It may be a problem if we have to explain specific think or we can meet a person with a very difficult accent. »

L’année suivante nous étions donc tous les deux en Master II à Grenoble…  

Création du Blog USAtrois

Création du Blog USAtrois

USA2 : Journal de Bord

Jour #1 – 10/09/08 : Lyon -> London -> Los Angeles
Julie
Levés : 5h (heure F)
Couchés : 21h (heure US)
Levés sans problème, nous partons aux USA ! Arrivée à l’aéroport et premier constat : nous ne sommes pas à coté dans l’avion ! Heureusement British Airways gère et règle ça en un coup de fil. L’escale à Londres passe très vite et nous découvrons le gros navion, 3 X 3 places. Les places sont rikikis mais on a le hublot, heureusement car nous voyageons de jour. Nous apercevons même le signe Hollywood depuis l’avion à notre arrivée. Bref 11h un peu longues mais au final un premier aperçu du canada et des USA vus du ciel.
Arrivés à LA, il fait chaud et moite, l’entrée aux USA nécessite le passage de quatre douanes et ma poire passera le chien renifleur sans encombre. Nous devons prendre un shuttle pour récupérer notre voiture, 1/2h de queue et une réceptionniste exécrable qui essaye de nous faire prendre une assurance supplémentaire et une plus grosse voiture. Nous choisissons la plus grosse des compacts, un Chevrolet break. La classe…mais personne pour nous expliquer comment ça marche, nous nous servons sur le parking, toutes les voitures ont les clés sur le contact.
Après 1h de route nous rejoignons notre hôtel de El Segundo, bondé mais sympa. Room service et dodo, 9h de décalage horaire ça commence à faire !

Jour #2 – 11/09/08 : Los Angeles
Pedro
Levés : 8h
Couchés : 20h30 (avec difficulté)
Première visite aux USA : L.A. Vaste programme aujourd’hui : Beverly Hills, Hollywood, Santa Monica,…et le supermarché de El Segundo.
Beverly Hills (Totototo totototo Tuu Tuuu) : Superbe quartier, alignements de maisons bourgeoises et de palmiers dans des rues nickels, assez impréssionnant finalement. On remonte ensuite dans les hills de Beverly avec pas mal de maisons atypiques accrochées aux collines. On passe ensuite vers Sunset Boulevard et devant le Whisky-a-go-go qui à notamment accueillis les Guns n’ Roses ou Motley Crue. Visite du magasin Hustler et direction Hollywood. Ce qu’on peut en dire… Hollywood c’est moche ! C’est assez glauque, le boulevard est crade, pas mal d’acteurs ratés qui se font prendre en photo  habillés en Darth Vader  ou Spiderman. Rien de très interessant à voir si ce n’est d’autres touristes.
Santa Monica : Gros point positif, nous voyons pour la première fois de notre vie l’océan Pacifique, deuxième point positif, il y’a la barraque et la bagnole de Mitch Bukanon. Point negatif, il fait froid et il y a du vent. Retour par Venice Beach, repère des homeless de LA, très glauque, très court arrêt. Visite du supermarché , marrant, plein de produits que nous ne connaissons pas, marketing très différent de chez nous.
Bilan mitigé de L.A.

Jour #3 – 12/09/08 : Los Angeles -> Las Vegas
Julie
Levés : 4h
Couchés : 0h (grâce à la sieste de 15h à 18h)
Programme du jour, 450 km de routes dans le désert. Nous mettons à peu près 2h pour sortir de LA, le trafic est déjà important, les gens roulent très vite, doublent à droite, bref soulagés à la sortie. Nous roulons dans une épaisse brume, les paysages sont fantomatiques. 2h de route dans le désert avec quelques carcasses de voitures abandonnées, beaucoup de fils électriques et la température qui grimpe jusqu’à 98°F (37°C) pour rejoindre les magasins d’usines (outlets) de Barstow. Arrivée aux outlets à 8h30, petit thé au Starbuck puis nous faisons les magasins. Les vendeurs sont parfois limite polis mais nous faisons de bonnes affaires. Lunch dans un petit café où la serveuse est très agréable, Californian Burger (avec de l’avocat !) et nous reprenons la route. Passage sur la frontière du Nevada et ses quelques hôtels et casinos perdus au milieu de nulle part.
L’arrivée à Vegas est très impressionnante : les hôtels sont immenses, dorés et toujours en plein milieu d’un désert. Nous découvrons horrifiés notre hôtel surplombé d’un chapiteau et d’un clown un peu flippant. Le bâtiment est immense : 3000 chambres  et des parcs d’attractions sur le thème du cirque. La chambre est bien spacieuse et pas de clown dans la déco… ouf !
Nous nous écroulons de fatigue pour deux heures de repos puis à 19h en route pour la découverte de Vegas by night.
Les trucs chouettes : le Bellagio et le Paris, les lumières du Wynn, le mono-rail
Les trus kitchs : les gens un peu beaufs, le fait d’être obligé de passer par les casinos pour traverser la rue ou rentrer dans un hôtel, le mono-rail (qui nous a posé à 30mn de notre hôtel).
Pedro a faim et impossible de trouver un truc potable à manger. On finit par se laisser tenter par une vieille Pizza végétarienne à 23h30.
Le bilan : On en a pris plein les mirettes, nous sommes bien contents de revenir dans une semaine. Las vegas est impressionnante, à ne pas louper, bien qu’un peu agressive à la longue.
Bref, génial mais à petite dose.

Jour #4 – 13/09/08 : Las Vegas -> Panguitch
Julie
Levés : 8h30

Gros petit déjeuner buffet, dernier tour sur le strip en voiture et en route pour l’Arizona puis l’Utah. Halte à Zion et achat de notre pass annuel. Puis nous prenons le shuttle gratuit pour la visite de Zion. Halte devant Patriach’s court, c’est magnifique. Traversée de Zion en voiture en passant par le Mont Carmel. Le paysage est magnifique, nous faisons des haltes toutes les 10 mn tellement le paysage est sans cesse nouveau. Petite halte à l’entrée d’un tunnel par un ranger très sympa qui conclura par un  » put your sunglasses off ». La prudence est de mise car le tunnel est très étroit. A la sortie de Zion c’est un autre paysage avec des montagnes roses en arrière plan, des plaines vertes avec vaches et bisons et la Virgin river qui serpente au milieu. C’est bluffant et cela donne envie de faire une halte quelques jours… heureusement l’arrivée dans Panguitch va calmer les ardeurs. Ville endormie avec quelques motels louches dont le nôtre. Tv 1960, baignoire degueu, chacun un lit simple et pas de fenêtre. Par contre vrai resto Smoke en face avec petite serveuse avec coiffure à l’américaine. Bref on est bien aux USA et c’est bien ce qu’on est venu chercher ici : des grands espaces, des cow boys et des steaks fumés.
Bilan de cette journée : Un énorme coup de cœur pour Zion qui devait être notre étape annulée.

Jour #5 – 14/09/08 : Panguitch -> Moab
Pedro
Levés : 6h pour Pedro qui veut fuir cet hôtel miteux
Couchés: 21h30
Arrivée dans le parc de Bryce Canyon au levé du jour : nous sommes seuls avec juste quelques photographes et ça caille sévère. Le parc de Bryce à l’aube est juste magnifique et on se lance dans une randonnée photo supposée de 2/3 h que l’on fera en 1h30 avec les pauses. On termine la rando à l’arrivée des bus de touristes : perfect timing.
Petit déjeuner dans une petite maison de rangers. Un écureuil rentre dans l’échoppe et pique un milkyway puis se cache sous une voiture pour le déguster tranquille. On reprend la route après cette pause bucolique. La route est longue et on fait halte dans le seul patelin sur 200 miles pour manger chez Mom’s. Petit restaurant très sympa et assez bon et surtout typique. Petite halte sur un view point sympa dans le désert et on arrive à Moab. Hôtel sympa avec piscine et surtout un resto qui fait sa propre bière juste en face. Et là grande découverte : Le Half Rack Ribs sauce barbecue au Jack Daniels : juste parfait.
Notre meilleure journée depuis le départ sans aucun doute.

 

 

A suivre